Les religions au prisme des médias: mutations, controverses et nouvelles visibilités

19/04/2016, 19 h 00, Casino de Montbenon

Philippe Gonzalez Maître d’enseignement et de recherche au Laboratoire de sociologie - Institut de Sciences sociales de l'Université de Lausanne
Philippe Gonzalez
Maître d’enseignement et de recherche au Laboratoire de
sociologie – Institut de Sciences sociales de l’Université de Lausanne

Le statut des religions en Europe a connu d’importantes mutations au cours des dernières décennies. L’appartenance et la pratique religieuses ne cessent de baisser, en particulier pour les confessions établies. Pourtant, le paysage religieux suisse n’a jamais été aussi pluriel. Ces évolutions se répercutent sur la culture et les institutions civiles, qui se détachent des paramètres culturels et moraux que leur fournissait le christianisme. Paradoxalement, au même moment, la religion revient sur le devant de la scène pour cristalliser les identités. Ainsi: des minorités souhaitent afficher plus fortement leur option religieuse sur la place publique; des courants tentent de replacer un christianisme exclusif au fondement de l’identité nationale; ou encore des revendications visent à purger l’espace public de toute présence religieuse. Les médias n’échappent pas à cette dynamique. Spectateurs des mutations qui affectent les religions, les médias sont aussi acteurs dans la façon d’envisager le statut des religions dans l’espace public, car ils contribuent à cadrer cette question et à définir les orientations de la communauté politique. Les médias constituent ainsi une caisse de résonance, que nous tenterons d’analyser, des inquiétudes qui taraudent les citoyens à l’égard du religieux – un religieux qui semble toujours plus exotique à mesure que s’étiole la culture partagée qui lui donnait un sens.

Réservations

Les réservations sont closes pour cet événement.


Chargement de la carte…