Se reconnecter à la toile du Vivant

 

24/04/2018, 19 h 00, Casino de Montbenon - Salle des fêtes

Comment nous préparer à la transition vers un monde post-carbone, libéré de la croissance matérielle, de la compétition et de la dépendance aux énergies fossiles ? L’une des clés est de retrouver les lois du Vivant, ces principes grâce auxquels les espèces et les écosystèmes ont pu s’adapter et s’épanouir depuis des millions d’années. Le biomimétisme consiste à s’inspirer de cette ancienne sagesse de la Terre, fondée sur des valeurs féminines comme la coopération et la solidarité. Notre maturation en tant que civilisation passe par la compréhension vécue de notre interdépendance avec la Terre et tous les êtres qui l’habitent.

Synthèse de la conférence

par Gauthier Chapelle, agronome et biologiste

Ingénieur agronome et docteur en biologie. Gauthier Chapelle a été responsable scientifique des outils éducatifs de la Fondation Polaire Internationale. Afin de promouvoir le biomimétisme, il a cofondé en 2006 l’association Biomimicry Europa, puis en 2007 le bureau d’études Biomim-Greenloop. Il est l’auteur de «Le vivant comme modèle» (Albin Michel, 2015) et «L’entraide, l’autre loi de la jungle» (avec Pablo Servigne, «Les Liens qui Libèrent», 2017). Il co-anime des ateliers de «Travail qui Relie» (initié par Joanna Macy) au sein de l’association Terr’Eveille.

Témoin local pour cette conférence: Elise Magnenat, animatrice socioculturelle à Pôle Sud et au Jardin aux mille mains de Rovéréaz (Lausanne).

 

 

La conférence sera suivie d’un temps d’échange autour d’une soupe et également d’un atelier le lendemain matin (mercredi 25 avril).

Partenaires pour ce cycle


Chargement de la carte…